​​Une chirurgie pour mon mini cheval de ZOOTHÉRAPIE 

C'est bien difficile de demander de l'aide mais il ne me reste que cette option. De plus, votre don n'ira pas uniquement pour Bob, mais également aux enfants, aux personnes âgées, aux personnes dans le besoin qui pourront continuer de bénéficier ou qui bénéficieront de son service si exceptionnel. Lorsque j'aurai atteint 8000$, le surplus ira pour la fondation Louis et Véro (pour les autistes de 21 ans et plus) et pour la fondation du Dr. Julien (pour les enfants démunis).

Bob n'a que 6 ans, un mini cheval peut avoir une espérance de vie d’environ 30 ans. Étant donné que cela fait seulement 1 an que j'ai obtenu mon diplôme en zoothérapie, les contrats ne coulent pas encore à flots. En zoothérapie, ce n'est pas facile de percer, souvent nous nous faisons fermer la porte par manque de budget ou pour cause d’allergies. Depuis environ deux mois, j'ai quelques contrats qui entrent et la demande est forte pour avoir Bob pour leurs interventions, mais voilà que Bob a eu dernièrement des problèmes de santé, ce qui occasionne des déceptions et nous avons dû arrêter les séances de zoothérapie, faute de financement adéquat.

Je vous raconte notre histoire d'amour qui a débuté en janvier 2016, ou j'entamais une formation d'un an et demi pour devenir zoothérapeute. Un jour mon conjoint me demande si je veux aller avec lui chez un de ses clients et qu'il serait là seulement quelques minutes. Rendus chez ce monsieur, qu'est-ce qui a attiré mon regard, devinez? Le beau, le magnifique, l'adorable cheval miniature, derrière une clôture. Et oui, Bob! J'ose demander au monsieur : <<si je lui apprends à monter et à descendre les escaliers, est-ce que je pourrais vous l’emprunter pour réaliser des interventions en zoothérapie? >>. Il m'a répondu qu'il n'y avait aucun problème. 

Et bien, devinez quoi? Un jour en revenant de mon cours de zoothérapie, quelle belle surprise ai-je eue en entrant dans l'écurie! Bob avec un énorme chou rouge au cou. Mon conjoint m'avait offert ce merveilleux cheval miniature, pour faire partie de mon équipe de zoothérapie. Depuis ce temps, je lui montre plein de trucs pour que nous puissions avoir de belles interventions. Il fait de beaux sourires, il dit bonjour en se croisant les pattes avant et en se baissant la tête, il donne des bisous, fait des câlins, tourne, recule, pousse le ballon, prend, reste, il marche bien en laisse et autres. 

Bob adore travailler avec les enfants, il est très patient et leur apporte une belle confiance en eux. Avec les personnes autistes, je crois qu'il a un don, la personne va faire une activité et du coup elle va tout arrêter pour avoir un regard soutenu avec Bob, ils vont se regarder les yeux dans les yeux pendant un certain temps, c'est un moment que l'on ne peut rompre, c'est très émouvant. Avec les personnes âgées, il va prendre des marches, se laisser caresser, brosser, prendre des photos mais surtout il évoque de beaux souvenirs. 

Bob est vraiment un petit être exceptionnel, qui vaut la peine que l'on sauve. 

Voici maintenant l'épisode triste de l'histoire. Au mois de mai dernier, Bob était dû pour sa visite annuelle avec le vétérinaire. Je mentionne au vétérinaire que Bob à des sécrétions nasales. Pas grand-chose à faire à ce moment-là. Mais une semaine après, cela s'est mis à couler plutôt jaunâtre, donc infection. La première vétérinaire ne pouvait revenir, elle m'en suggère une autre. Celle-ci croit que c’est peut-être une sinusite. Elle me prescrit un médicament, qui après plus d'une semaine ne fonctionne pas du tout. Même que cela a beaucoup empiré, le museau et le front se sont mis à enfler. J'appelle mon vétérinaire habituel qui est de retour de vacances. Il croit également à une sinusite alors, pénicilline avec cortisone. Wow! Enfin nous voyons une belle évolution. Après 10 jours d'antibiotiques, je recommence à l'amener en trail, il a l'air si heureux, il court, il saute, je reconnais mon Ti-Bob!

Oups! Après quelques jours ça recommence, on redonne des antibiotiques. Mais cette fois-ci, nous allons faire un petit tour à l’hôpital vétérinaire de St-Hyacinthe. Après des radiographies, un examen dentaire et un essai d’endoscopie, impossible de passer la caméra dans son nez trop obstrué. Résultat: deux dents cassées avec des trous (probablement un problème dû à une mal formation) ce qui fait en sorte que la nourriture se ramasse dans ses parois nasales, ce qui amène l'enflure et les sécrétions jaunâtres, donc infection automatique. Étant donné que Bob a une petite bouche et que ses dents cassées sont celles du fond avec d'énormes racines, le chirurgien doit passer par le front. Il me dit qu'il ne sera probablement pas capable d'enlever les deux dents d’un seul coup et que nous devrons y retourner une autre journée.

Ouf!, Lorsque l'on m'a dit le prix que ça pourrait me coûter, j'ai ramené Bob à la maison en pleurant car je savais très bien que je ne pourrais pas payer cette somme. Déjà, que je venais de mettre tout près de 2000$ en frais médicaux.

J'ai appelé mon vétérinaire pour qu'il me donne son avis. Il a lu le rapport et m'a dit que la seule solution était l'opération à St-Hyacinthe. Il m'a également suggéré d'appeler un dentiste équin. Donc, j’ai fait venir le dentiste pour me faire dire que si je n'avais pas passé de radiographies à St-Hyacinthe, il m'aurait pratiquement juré que Bob n'avait pas des problèmes dentaires. Il n'a jamais pu voir quelles dents étaient brisées. Il a même dit qu'il avait rarement vu une dentition aussi droite chez un mini cheval. Donc, ce sont des petites fissures qui attaquent le nerf. Nous avons recommencé la cortisone pour soulager ses douleurs, mais ça ne règle pas le problème. Afin de ne plus faire souffrir Bob, la seule solution est vraiment la chirurgie. Cette dernière, coûterait environ 5 000$ au minimum, s’il n’y a aucune complication. Je m’attends à ce que l’on me dise que de nouvelles radiographies devront être nécessaires pour vérifier s’il y a eu des changements ou pas. Ce qui signifie encore des frais supplémentaires qui augmenteront la facture.

Alors, je compte sur votre générosité pour m'aider à ramener mon Bob en pleine santé pour qu'il puisse continuer d'apporter du réconfort, du bonheur, de la joie, de l’affection et de l'épanouissement.

Merci énormément de votre don!

CHAQUE DON EST IMPORTANT, PEU IMPORTE LE MONTANT.
                NOUS VOUS SERONS TRÈS RECONNAISSANTS!

Josée Quevillon, zoothérapeute
Bob, mini cheval et partenaire animalier




Copyright Zootherapie anime-maux. All Rights Reserved.


Zoothérapie anime-maux